Les Madlord, la web-série Angoumoisine est de retour avec la saison 2

Les Madlord, vous connaissez ? C’est la web série 100% Angoumoisine créée par deux anciens étudiants du BTS du LISA, Marie Picot et Quentin Lahjaily.

Ce projet est porté par une équipe de techniciens et de comédiens bénévoles exclusivement issus d’Angoulême ou de ses environs.

« Les Madlord, une fratrie de tueurs en série, vont être mêlés à des manœuvres politiques qui va faire basculer leur vie et l’équilibre de la Ville. Deux mois après les événements de la saison 1, les Madlord se cachent pour échapper aux assassins envoyés régulièrement par Joseph Du Breuil. La scène politique de La Ville-Haute voit arriver une certaine Agathe De Verti. Dans La Ville-Basse, un groupuscule religieux appelé les Suiveurs voit leur leader revenir d’un long périple à l’extérieur de La Ville et chargé d’une mission divine…»

Les avant-premières Madlord

Chaque jeudi, l’équipe vous propose de venir découvrir un nouvel épisode de 15 à 18 minutes dans un lieu emblématique de la ville. Pour le 1er épisode de cette nouvelle saison, ce sera sur l’un des lieux du tournage : les grands salons de l’Hôtel de Ville d’Angoulême.

Venez rencontrer ceux qui font Les Madlord, jeudi 17 octobre à 19h00 à l’Hôtel de Ville d’Angoulême et vous immerger dans leur univers. Des artistes locaux viendront également présenter leur travail durant cette soirée qui sera suivie d’un coktail. L’entrée est gratuite.

Programme des avant-premières

  • Jeudi 17 octobre à l’hôtel de ville
  • 24 octobre au Buveur d’encre (72 avenue Gambetta)
  • le 31 octobre au Cozy Corner (35 Rue de Genève)
  • le 7 novembre au Bock N’Roll (25 Boulevard Pasteur)
  • 14 novembre à la Souris verte (1 rue Massillon)
  • 21 novembre au Carpe Diem (52 rue de Beaulieu)
  • 28 novembre au Gros Corbeau (2 place du Palet)
  • 5 décembre à L’Incontournable (140–144 route de Paris à Gond-Pontouvre)
  • le 12 décembre dans un lieu surprise.

Les Madlord, saison 2, est à retrouver tous les vendredis soir sur YouTube.

Pour aller plus loin, l’interview de Marie Picot et Quentin Lahjaily par La Gouaille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*